13 décembre 2018 — Thérapie par le vin

THÉRAPIE PAR LE VIN : LE SENS DE LA FÊTE

On va se dire les vraies affaires : souffrir d’anxiété et aimer le bon vin, ce n’est pas une mince affaire. Non pas parce que l’anxiété et le vin ne font pas bon ménage, non, parce qu’on n’est pas toujours certain que le vin va être bon.
Emilie Villeneuve

LE SENS DE LA FÊTE

On dit que l’important, c’est d’avoir du fun. Le «on» qui dit ça n’a clairement pas le même niveau d’exigence que moi dans la vie. Voyez-vous, chaque année on organise une partie d’huîtres à la maison. Une grande partie d’huîtres. Quarante adultes, plein d’enfants entre les pattes et autant de bouches prêtent à aspirer du jouissif et du visqueux en se racontant ses bons et ses moins bons coups des 365 derniers jours. Du fun tu dis? Certes, oui. Mais le lendemain, ce n’est pas toi qui se retrouve avec la mauvaise surprise. Et je ne parle pas ici des coquilles éparpillées partout dans la cour gracieuseté du raton du quartier, ni du jus de mollusque séché sur le plancher. Je parle des blancs de dépanneur et des rouges drano encore intacts dans la porte du frigo. Comme par hasard, tous les corps morts sont de nobles quilles. C’est toujours les meilleurs qui partent en premier.

Sérieusement. Expliquez-moi comment c’est possible que chacun apporte des bouteilles et que, par hasard, ne restent que les abominations viticoles au petit matin? La seule conclusion possible, selon moi, c’est que certains de mes amis me niaisent et connaissent précisément la nature du liquide qu’ils me tendent en retirant leurs bottes dans l’entrée. Ils acceptent le verre de très bon jus que je leur offre en retour et vont ranger très très loin, au tréfonds de la glacière, leur mixture immonde. Ni vu, ni connu.

Ça fait que cette année, j’ai décidé d’upper ma game. J’ai dit à tout le monde : «Le mot de passe pour rentrer, c’est une bonne bouteille. Je ne veux pas de ton argent ni de ton plat d’hummus. Je t’aime, pis j’ai hâte de te voir.» Pis j’ai demandé à mon ami Sam de me faire une liste. Et sais tu quoi? Je vais la partager avec toi. Parce qu’une partie d’huîtres ou une fête de Noël est si vite arrivée. Tu me remercieras plus tard.

N.B.: Ceci n’est pas un plan infaillible. Une bouteille de blanc insipide non-réclamée a été retrouvée au lendemain des faits. Elle vit depuis tout prêt de la porte, dans la petite boite d’objets perdus avec un foulard bariolé, une veste noire et une tuque de bébé.