Thérapie par le vin
15 décembre 2017
Thérapie par le vin : Le jus de lutin
Emilie Villeneuve
@ Emilie Villeneuve

On va se dire les vraies affaires : souffrir d'anxiété et aimer le bon vin, ce n'est pas une mince affaire. Non pas parce que l'anxiété et le vin ne font pas bon ménage, non, parce qu'on n'est pas toujours certain que le vin va être bon.

LE JUS DE LUTIN

Imaginez-vous, les pieds gelés dans vos chaussures de cuir fin devant la porte close de l’appartement d’un ami. À votre bras pend un sac-cadeau contenant une superbe quille (un bijou, je vous dis!) que vous avez apportée pour l’occasion. La porte s’ouvre, l’air froid s’engouffre dans l’entrée et au moment où vous tendez votre bouteille soigneusement choisie à votre hôte, vous réalisez que vous ne la reverrez jamais. Et une fois à l’intérieur, on vous tend un tout autre… nectar.


Soyons honnêtes : du mauvais vin, même bu en bonne compagnie, reste du mauvais vin. Sauf qu’on est bien élevé, qu’on ne dit rien et qu’on accepte ce verre de jus de lutin. Au milieu de la fête heureusement déjà bien animée, on fait mine de téter sa coupe en se frayant discrètement un chemin vers l’évier.


Notre sacro-sainte éducation nous empêche de crier à l’hôte qui s’est emparé de notre divine bouteille à notre arrivée : « HEILLE, où tu l’as mise? On pourrait l’ouvrir? » Alors on se rince la bouche avec le jus de lutin, on erre discrètement dans l’appartement, à la recherche du cellier ou du rack IKEA. Pas au point de descendre au sous-sol faire une ronde complète, mais ce n’est pas faute d’y penser.


Heureusement, la musique est pas mal, le fromage est à température et cela faisait longtemps que vous n’aviez pas pris le temps de parler avec ce bon ami, depuis les p’tits. Sa femme vous semble d’ailleurs pas mal plus sympathique que dans votre souvenir. Le jus de lutin lui va bien, si ce n’est des taches qu’il laisse sur ses dents. Vous arrivez à vous convaincre que personne n’a remarqué que le liquide qui tire sur le pourpre ne descend pas d’un poil dans votre verre. Vous vous réjouissez en pensant que demain, vous n’aurez pas du tout mal à la tête.


Vous repartez tout de même tard, dans le silence de la nuit en noir et blanc. Vous n’avez pas tout perdu. Vous avez pris bien soin de reprendre votre joli sac-cadeau. Ben quoi? Il vous reste encore beaucoup de fêtes auxquelles assister.


PEUR DE MAL BOIRE QUAND VOUS ÊTES INVITÉ À UNE FÊTE ? VOICI LES CONSEILS DU THÉRAPEUTE.

Parce qu’il ne faut jamais rester seul dans sa détresse œnologique, voici les conseils de mon ami sommelier Samuel Chevalier Savaria, celui que je n’ose jamais appeler pour ce genre de chose, de peur qu’il ne m’aime plus.



" Tu sais, Emilie, y’a rien comme être clair dans la vie. Pour que mes hôtes comprennent bien le topo, j’apporte environ 8 bouteilles quand je suis invité à une fête. Y’a rien là, avoir l’air snob. En fait, je suis snob! Je ne mets pas n’importe quoi dans ma bouche! "

Et là, je me dis, je ne suis peut-être pas si anxieuse, au fond. Je suis peut-être juste snob. Ou les deux.

Envie de boire vrai?

Abonne-toi à notre infolettre pour connaître nos vins fraîchement débarqués du bateau, être aiguillé sur nos lancements exclusifs et lire nos histoires inspirantes sur le monde du vin!

Adresse courriel
Prénom
Nom
Anniversaire
Une erreur est survenue. Veuillez réessayer.
Vous êtes déjà inscrit.
Merci!